Découvrir Lyon, la ville des Lumière
Découvrir Lyon, la ville des Lumière

Découvrir Lyon, la ville des Lumière

Découvrir Lyon, la ville des Lumière

Lyon est assurément une ville qui vaut le détour. La capitale des gaules, la ville des canuts, la cité des frères Lumière regorge de lieux à découvrir, à explorer. Dans cet article, on va vous présenter diverses activités à faire à Lyon et différents endroits incontournables de la deuxième ville de France.

Le centre ville

Si vous venez juste de débarquer à Lyon, on vous conseille d’abord de faire un tour dans le centre ville. Commencez par la place de l’hôtel de ville, magnifique bâtiment d’architecture baroque. Sur la même place, vous trouverez le musée des beaux arts, avec une importante collection de sculptures, peintures et divers objets d’arts de différentes époques. On vous recommande ensuite de déambuler dans les rues du centre ville : rue de la République, principale rue commerçante, mais aussi les rues autour, rue du Président Édouard Herriot, rue Mercière, rue de Brest, etc. Ne manquez pas la magnifique place des Jacobins et sa belle fontaine centrale. Vous pourrez ensuite descendre sur la place Bellecour, plus grande place de la ville, avec une statue de Louis XIV en son centre. De là, vous pourrez admirer au loin la basilique de Fourvière, qui semble surveiller la ville depuis sa colline. Si vous souhaitez faire du shopping, vous pouvez continuer votre périple rue Victor Hugo ou bien vous rendre à l’Hôtel Dieu, grand centre commercial dans un exceptionnel bâtiment de style néo-classique. Cependant, si vous voulez réellement contempler l’architecture du bâtiment, on vous conseille de sortir de l’hyper centre en traversant le pont de la Guillotière pour aller vous asseoir sur les marches des berges du Rhône. C’est l’endroit idéal pour pique niquer ou boire un verre en début de soirée, notamment sur les multiples bars péniches stationnés sur le Rhône. En journée, les quais du Rhône sont également une balade très appréciable, particulièrement lorsqu’il fait beau. En revenant dans l’hyper centre, et si vous aimez les quais, on vous conseille également de vous promener sur ceux de la Saône, l’autre cours d’eau qui traverse la ville. Depuis les berges, vous pourrez contempler le Vieux Lyon, les passerelles qui traversent la Saône, les vingt-quatre colonnes du vieux palais de justice et l’église Saint Georges.

La place Bellecour, avec la grande roue (présente en hiver)

La Croix Rousse

Le centre ville n’est pas le seul quartier agréable à visiter. Un des endroits emblématiques de la ville, c’est la Croix Rousse. Le quartier historique des canuts (ouvriers de la soie, typiques de Lyon) est aujourd’hui un haut lieu de la vie culturelle lyonnaise. Vous y trouverez des galeries d’art, des bars et restaurants branchés, des théâtres et de très nombreuses œuvres de street-art. Le quartier, situé sur une colline, est composé de ruelles qui montent (ou descendent selon la direction que tu prends) et d’escaliers. Arpenter la Croix Rousse, c’est avant tout se perdre dans ce dédale si emblématique de la ville de Lyon. Vous pourrez grimper la montée de la grande côte, bordée de nombreux bars et restaurants. Vous pourrez également prendre un verre sur la petite place Colbert depuis laquelle vous aurez une vue panoramique. Si vous voulez du calme, on vous conseille d’aller vous détendre au jardin des Chartreux, depuis lequel la vue est imprenable sur la basilique de Fourvière… Toujours elle ! Sur le trajet, n’hésitez pas à faire un détour par la fresque des lyonnais, immense œuvre d’art en trompe l’oeil qui, sur toute la façade d’un bâtiment, met à l’honneur trente personnalités originaires de Lyon. La ville compte d’ailleurs de nombreuses autres fresques à découvrir ! Vous pourrez aussi, si vous le souhaitez, passer par l’amphithéâtre des trois Gaules, vestige romain.

Une rue du quartier de la Croix Rousse

Dans le quartier de la Croix Rousse (mais aussi dans le Vieux Lyon), vous pourrez traverser des traboules, des sorte de passages secrets à travers des immeubles de la ville. Le principe est simple : vous entrez par une porte, vous traversez l’immeuble (ou les immeubles !), et vous ressortez par une autre rue. Les traboules sont identifiables par une plaque arborant une tête de lion sur fond jaune à l’entrée des bâtiments. Au 19ème siècle, les canuts utilisaient les traboules pour traverser plus rapidement le quartier de la Croix Rousse. Durant la seconde guerre mondiale, ce sont les résistants qui les utilisaient pour échapper à la Gestapo et faire passer des colis en douce. La traboule la plus emblématique de la Croix Rousse est sans doute la cour des Voraces (9 place Colbert) qui, en débouchant sur une deuxième traboule en contre bas, vous permet de traverser une bonne partie du quartier sans même passer par les rues. Si vous souhaitez une liste complète des traboules, vous pouvez cliquer ici. Cependant, toutes ne sont pas ouvertes au public.

Le quartier de la Croix Rousse est divisé en deux parties : les pentes qui, comme leur nom l’indique, montent, et le plateau, en haut des pentes. Les pentes sont très animées, notamment le soir. Le plateau l’est un peu moins, excepté autour de la place de la Croix Rousse, où il est très agréable de boire un verre en terrasse en été ou au printemps. Le plateau de la Croix Rousse, c’est aussi l’endroit rêvé pour admirer la ville. Quand il fait beau et qu’il n’y a pas trop de pollution, il est possible de voir au loin le Mont Blanc… Bon, nous, on ne l’a jamais vu. Enfin, chaque automne se tient la traditionnelle vogue des marrons sur le Boulevard de la Croix Rousse. Cette fête foraine, qui existe depuis plus de 150 ans, rassemble chaque année des dizaines d’attractions pendant un mois et demi (de début octobre à mi-novembre).

Le Vieux Lyon et Fourvière

Comment visiter la capitale des gaules sans arpenter les rues pavées du Vieux Lyon ? Ce quartier médiéval, extrêmement bien préservé, est sans doute le plus touristique de la ville. Relativement petit par la taille, il est très agréable d’y déambuler sans but précis, de faire des détours, d’admirer l’architecture des bâtiments et de voir se dessiner, à travers certaines ruelles, la silhouette de la basilique de Fourvière. On vous conseille de traverser la rue Saint Jean, la rue Juiverie, de passer par la place du Change et la place de la Baleine. Évidemment, la cathédrale Saint-Jean, de style roman gothique, est un incontournable, tout comme le vieux palais de justice, qui donne sur les quais. Un peu plus loin, vous pourrez également découvrir l’église Saint Georges, de style néo-gothique. Tout ce patrimoine est particulièrement agréable à observer depuis les berges de la Saône, de l’autre côté du cours d’eau. Tout comme à la Croix Rousse, vous trouverez des traboules dans le Vieux Lyon, les plus célèbres étant celle de la tour rose (16 rue du Boeuf) et la longue traboule (54 rue Saint Jean).

Une partie du Vieux Lyon, vu depuis les berges de la Saône

Après avoir bien déambulé dans le Vieux Lyon, on vous conseille vivement de monter à Fourvière, l’emblématique basilique qui trône sur la colline au dessus de la vielle ville. Fourvière, c’est un peu la tour Eiffel de Lyon, le monument le plus célèbre de la ville, celui qu’il est impossible de manquer. De style néo-gothique, cette basilique est absolument majestueuse. Perchée sur une colline, elle domine la ville et offre un point de vue imprenable sur Lyon depuis le parc adjacent. Pour y aller, vous avez deux options : monter la colline à pied (balade très agréable mais pas de tout repos)ou prendre le funiculaire qui se trouve dans la station de métro Vieux Lyon. Évidemment, la visite de la basilique est gratuite, et les peintures murales valent vraiment le détour.

Tout proche de Fourvière, on vous conseille d’aller voir l’amphithéâtre gallo-romain, construit à l’antiquité et qui pouvait accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs !

Ailleurs à Lyon

Ailleurs dans la ville, vous trouverez différents endroits dignes d’intérêt. On vous recommande d’aller au musée des confluences, un musée d’histoire naturelle, d’anthropologie, des sociétés et des civilisations, qui se trouve à la confluence entre la Saône et le Rhône. Le bâtiment accueillant le musée est une bizarrerie architecturale qui vaut le détour et les collections, permanentes comme temporaires, sont particulièrement intéressantes.

Le musée des Confluences

Si vous aimez le cinéma, vous aurez l’occasion, à Lyon, de vous rendre là où il a été inventé. Les frères Lumière, inventeurs du cinématographe, étaient en effet lyonnais. Leur maison, située dans le 8ème arrondissement, a été transformée en un musée dédié à leur vie et leurs inventions : l’institut Lumière (Métro D, arrêt Montplaisir Lumière). Juste à côté du musée se trouve le lieu où a été tourné le premier film, la sortie de l’usine Lumière, en 1895.

Dans un tout autre registre, le musée de la résistance et de la déportation, situé dans les anciens locaux de la Gestapo, revient lui aussi sur une partie de l’histoire lyonnaise, capitale de la police politique nazie mais aussi haut lieu de la résistance. C’est à Lyon que les parcours du criminel nazi Klaus Barbie et du héros de la résistance Jean Moulin se sont croisés, quand le premier a torturé et assassiné le second.

Enfin, une visite de Lyon serait incomplète sans une balade au parc de la tête d’or, parc emblématique de la ville, situé à la jonction entre le riche 6ème arrondissement et la commune de Villeurbanne. Avec ses jardins fleuris, son lac, ses étendues d’herbe, son zoo, son jardin botanique, sa roserai et ses statues, le parc de la tête d’or est l’endroit idéal pour aller flâner quand il fait beau.

Le parc de la tête d’or

Récapitulatif

Bon, vous avez peut-être eu la flemme de tout lire, alors voilà un liste d’endroits à voir à Lyon :

  • L’hôtel de ville
  • Le musée des beaux arts
  • Les rues et places du centre ville (rue de la République, rue du Président Édouard Herriot, rue Mercière, rue de Brest, Place des Jacobins, place Bellecour)
  • L’Hôtel Dieu
  • Les berges du Rhône
  • Les berges de la Saône
  • Les rues et places de la Croix Rousse (montée de la grande côte, place Colbert, place de la Croix Rousse, jardin des Chartreux)
  • Les traboules du Vieux Lyon et de la Croix Rousse (grande traboule, tour rose, cour des Voraces notamment)
  • Le Vieux Lyon, ses rues et ses places (rue Saint Jean, rue Juiverie, place du Change, place de la Baleine)
  • La cathédrale Saint Jean
  • Le vieux palais de justice
  • L’église Saint Georges
  • La basilique de Fourvière
  • L’amphithéâtre gallo-romain
  • Les nombreuses fresques murales
  • Le musée des Confluences
  • L’institut Lumière
  • Le musée de la résistance et de la déportation
  • Le parc de la tête d’or